ACCUEIL

CATALOGUE
SÉRIE QR
POLYGRAPHE
PORC-ÉPIC
ÉCHO
NOVA
OVNI
ERRES ESSAIS
PHACOCHÈRES
LA TABLE DES MATIÈRES

AUTEURS

ACHAT EN LIGNE

LE QUARTANIER
MANUSCRITS

OVNI MAGAZINE

BLOGUE QR






+









Anthologie Liberté : l'écrivain dans la cité – 50 ans d'essais
Pierre LEFEBVRE, Olivier KEMEID et Robert RICHARD (dir.)

+

Série QR, anthologie, février 2011, 474 p. — format : 13 × 19,7 cm
32,95 $ / 30 € — ISBN 978-2-923400-81-5



Fondée en 1959, la revue Liberté est née pour répondre au désir partagé d’une prise de parole, alors que le Québec venait de traverser une sombre période dominée par les pouvoirs religieux et politiques. Les 286 numéros de la revue publiés entre 1959 et 2009 offrent un panorama sans précédent de l’histoire du Québec, des débuts de la Révolution tranquille à nos jours. Plus de quatre cents écrivains d’ici et d’ailleurs y ont publié leurs écrits, partageant une même confiance aux pouvoirs du langage et un même désir de conscience critique dans l’examen des grandes questions de notre temps. À la veille du cinquantenaire de la revue, il nous a semblé nécessaire de bâtir une anthologie regroupant les essais les plus significatifs parus dans Liberté depuis sa fondation, dont plusieurs ont fait date. On y retrouvera ainsi entre autres les textes des écrivains, essayistes ou poètes Hubert Aquin, André Belleau, Lise Bissonnette, Fernand Dumont, Claude Gauvreau, Jacques Godbout, Jacques Ferron, Jean Larose, Rina Lasnier, Fernand Ouellette, François Ricard, Yvon Rivard, Pierre Vadeboncœur, Victor-Lévy Beaulieu et plusieurs autres, qui ont marqué l’histoire de Liberté et le développement des idées au Québec.

Anthologie préparée sous la direction éditoriale de Pierre Lefebvre, Olivier Kemeid et Robert Richard

Avec la collaboration d’Evelyne de la Chenelière, Michel Peterson et Jean-Philippe Warren




« Les essais de Liberté composent une mixture de l'essentiel de la pensée du et sur le Québec moderne et contemporain. Après tout, la «revue littéraire et de culture» fondée en 1959 autour de Jean-Guy Pilon, aux éditions de l'Hexagone, a accompagné la grande mutation de cette péninsule perdueau nord du nord du continent. [...]

« Le texte fondateur de cette revue, le plus important jamais publié par Liberté à vrai dire, s'intitule d'ailleurs «La fatigue culturelle du Canada français». Il paraît dans le numéro 23, en 1962. Le brûlot répond à «La nouvelle trahison des clercs» que Pierre Elliott Trudeau vient de faire paraître dans Cité libre, la grande revue des années 1950. Hubert Aquin signe la nécrologie. «Le Canada français, culture agonisante et fatiguée, se trouve au degré zéro de la politique», écrit-il avant d'en appeler à une nouvelle vitalité culturelle et politique nationale, surtout pas folklorisante.

« Liberté va accompagner la vraie de vraie transmutation dans les décennies suivantes, avec ses hauts et ses bas, en fédérant bien d'autres penseurs de référence, Pierre Vadeboncoeur, Fernand Ouellette, trois Jacques (Brault, Ferron, Godbout), deux André (Major et Belleau), deux François (Ricard et Hébert), Gilles Marcotte ou Jean Larose, entre autres membres du club des boys, qui mettra des décennies à faire une place aux femmes. Liberté a longtemps eu un sexe... [...]»
Stéphane Baillargeon, Le Devoir, 19 mars 2011
Lire l'article au complet.