ACCUEIL

CATALOGUE
SÉRIE QR
POLYGRAPHE
NOVA
OVNI
ERRES ESSAIS
PHACOCHÈRES
LA TABLE DES MATIÈRES

AUTEURS

ACHAT EN LIGNE

LE QUARTANIER
MANUSCRITS

OVNI MAGAZINE

BLOGUE QR



 



+



[PAIEMENT PAYPAL]

mEat
STEVE SAVAGE

+

Série QR, poésie, printemps 2005, 120 p. — format : 14 × 20,3 cm
17,95 $ / 13 € — ISBN 2-9808122-9-3



EXTRAIT EN PDF 1
EXTRAIT EN PDF 2



L'actualité, c'est ce qui arrive parfois aux événements. Mais si le poème est lui-même événement, qu'est-ce qui arrive au poème? mEat veut savoir. Pour chaque article de journal, lu par l'auteur jour après jour, un poème du jour: écrit en réponse, récrit en écho et, dans le livre, placé en regard de l'article qui est à son tour traité, formellement ramené à son fond de spectacle tragique: unité de temps, de lieu et d'action.

Deux livres en un, mEat traverse l'actualité de la presse écrite, lui reprend ses événements et en tire des poèmes, ensuite récrits, réduits – du français lié au français plié, dactylographie et plomberie incluses: Capote et Beckett désapprouvent.



mEat, États, state : poèmes coïncidents

Chaque jour qui passe déverse son lots d'événements prévisibles susceptibles de devenir des drames, des nouvelles: politiques, économiques, sociaux, humains. C'est la matière que l'actualité transmue et calibre pour la lecture du matin, le journal télévisé du soir. C'est l'actualité extérieure, c'est maintenant qui téléphone, qui sonne sans arrêt: les journaux en sont le cadran de choix et le récit mondain incontournable.

À côté, ou devant cette prose journalistique, chargée d'événementialité répétitive, que peut retenir, traduire et transmettre une poésie pensante et assidue? Cette question fournit le motif de départ de mEat.

Steve Savage a entrepris de répondre à des articles par des poèmes – un article par jour, un poème par jour: maintenant + maintenant. Cette première étape a été suivie par plusieurs autres, échelonnées sur un an, lors desquelles l'auteur a traité, analysé et déployé – puis resserré – toute la substance aussi bien des articles que des poèmes initiaux.

Il en résulte, en phase avec la poétique distome que S. Savage développe depuis 2 x 2, deux livres en un, ou plutôt un livre divisé, qui voit double et se parle en regard - un texte bilingue en français dans le texte. Le monde actuel y est écouté et parlé à la fois. S'en délivre alors ce qui, justement, échappe à l'actualité téléphonée des médias. L'auteur vise ici à atteindre le monde à travers la masse de discours qui, nous le donnant, le formate et le formalise aussi. Le poème doute de l'évidence des explications, procède à une enquête sur le terrain, mais celui d'une éthique du sens: multiple, changeant, ouvert à sa propre négativité.

Le tout se donne à lire consécutivement et par «strates». Un texte après l'autre; un dans l'autre. Un livre après l'autre; un dans l'autre. Comme dans le recueil précédent, Savage explore et expose dans mEat une poétique du processus et de la (re)formulation. La présence de l'anglais y dénote entre autres l'influence des sources documentaires consultées (mais non référencées). C'est aussi une question sensible: une autre façon de jouer de la distance et du rapprochement.

Le poème, chez Savage, est tenté par cette forme de mise en jeu du langage (ici, celui de la communication), et par la mise en forme des jeux de proximité, d'hybridité et de transformation qui l'incarnent.